Histoire socialiste de la Révolution française (tome 1)

  • Présentation
  • Pour aller plus loin

Ce premier volume reprend le tome 1 de la première édition.

*    *    *

Cette nouvelle édition en quatre volumes du plus important ouvrage de Jean Jaurès reprend le travail d’édition effectué par Albert Soboul (1914-1982), un des historiens de la Révolution française les plus marquants du vingtième siècle, ainsi que les deux préfaces d’Ernest Labrousse (1895-1988), éminent historien des sociétés et de l’économie, et de Madeleine Rebérioux (1920-2005), longtemps présidente de la Société d’études jaurésiennes. Elle est enrichie de nouvelles préfaces d’historiens actuels faisant le point sur les recherches les plus récentes autour de la Révolution et de la figure de Jaurès (Michel Biard, président de la Société des études robespierristes et professeur d’histoire moderne, et Jean-Numa Ducange, maître de conférences en histoire contemporaine).

L’analyse de Jaurès, placée sous le triple patronage du lyrisme de Michelet, des portraits de Plutarque et du matérialisme historique de Marx, a profondément marqué l’historiographie de la Révolution française en contribuant à développer « l’histoire d’en bas », celle des mouvements populaires pendant le processus révolutionnaire. Elle est indissociable de la mise en place d’une commission parlementaire de publication des documents historiques et économiques sur la Révolution, fondée en 1903 et désignée depuis lors comme la « Commission Jaurès », qui publia ensuite de nombreux volumes pendant un siècle. En s’ouvrant aux mouvements révolutionnaires européens de l’époque et aux mondes coloniaux, Jaurès contribue également au désenclavement du récit révolutionnaire centré sur les seuls événements hexagonaux.

L’Histoire socialiste de la Révolution française de Jean Jaurès a été publiée au tout début du vingtième siècle. Elle est un moment fort de l’affirmation des singularités du socialisme jaurésien, qui entend s’ancrer dans la tradition révolutionnaire et républicaine du siècle précédent. « Il y avait dans la France révolutionnaire une telle force de passion, un orgueil si véhément de liberté que, même si elle avait pu mesurer exactement l’étendue de la lutte où elle entrait, elle n’aurait pas reculé », dit Jean Jaurès. Dans un récit enflammé mais fondé sur une exploration des archives et une analyse novatrice des rapports de force politiques, économiques et sociaux, Jaurès revient sur les quatre premières années de la Révolution française et ses moments clefs. Vibrant plaidoyer, l’Histoire jaurésienne se lit comme un roman qui transporte le lecteur au cœur des luttes et de la psychologie des acteurs d’un des épisodes les plus célèbres de l’histoire mondiale.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut