Régis Ouvrier-Bonnaz, Pour lire Wallon sur l’orientation

Régis Ouvrier-Bonnaz, Pour lire Wallon sur l’orientation (avec une postface de Bernard Prot), coll. « Les propédeutiques », Les Éditions sociales, Paris, 2019, Isbn : 9782353670529, p., 16 €.
Sortie en librairie le 25 avril 2019.

Les débats sur l’orientation scolaire et professionnelle ne cessent de nous ramener à des choix industriels sans jamais se soucier d’un développement social répondant aux attentes des hommes et des femmes concernés. Pourtant dès les années 1930 et tout au long de sa vie, Henri Wallon s’est confronté en philosophe et en psychologue à ces questions en ouvrant des perspectives originales.

Régis Ouvrier-Bonnaz introduit à la compréhension d’une pensée foisonnante mais aujourd’hui méconnue en présentant une série de textes, pour la plupart inédits, où Henri Wallon aborde les questions liées au rapport entre culture générale et professionnelle, entre développement de la société et développement individuel. Il montre qu’Henri Wallon favorise ainsi le développement d’une orientation qui permette à chacun et chacune d’analyser la réalité sociale pour en faire sa propre expérience et organiser les ressources nécessaires à la construction de ses choix scolaires et professionnels.

Henri Wallon (1879-1962), philosophe, psychologue, fondateur de la psychologie du travail est l’inspirateur du fameux plan de réforme de l’enseignement et de l’éducation Langevin-Wallon en 1947 inspiré par le Conseil national de la Résistance.

Régis Ouvrier-Bonnaz est chercheur en psychologie du travail au Conservatoire national des Arts et des Métiers.

Bernard Prot, auteur de la postface, est spécialiste du travail et de l’orientation.

Les Émissions sociales

Les Éditions sociales au-delà des livres…

Les Éditions sociales ont lancé cette année leur chaîne de podcast pour vous faire découvrir leurs livres, leurs auteurs, et leurs actualités. Vous pouvez les retrouvez directement sur Soundcloud, Spotify et Apple podcast !

Les révolutionnaires sur la révolution d’Octobre

Les diverses forces politiques qui ont animé la démocratie russe entre février et octobre 1917 réagissent dès les premiers jours de la révolution bolchévique. Ce livre nous propose un choix de ces premières réactions, de ces premiers débats qui animent en Russie même, dans l’Europe en guerre et au-delà, les partis socialistes, les syndicalistes, les anarchistes… En donnant à lire les textes de Plekhanov, Kamenev, Tsereteli, Martov, Spiridonova, Archinov, Luxemburg ou Gramsci, etc. il ne s’agit pas de revenir sur les causes ou les conséquences de la longue révolution russe mais d’interroger le sens qu’a revêtu la prise du pouvoir bolchevique pour les acteurs politiques de l’époque.

Le massacre de Peterloo

Fabrice Bensimon, spécialiste d’histoire britannique, éditeur et préfacier du livre qui vient de paraître aux Éditions sociales, revient sur le radicalisme anglais, la vie de Samuel Bamford et la période de crise économique et politique autour du massacre de Peterloo.

Retrouvez l’ouvrage ici : bit.ly/BamfordLaVieDunRadica…laisAuTempsDePeterloo

Les premiers pas de Marx et d’Engels vers le matérialisme

La Sainte Famille est un document exceptionnel sur l’état d’esprit de ces deux jeunes philosophes et publicistes qui affirment ici leur matérialisme et font leur premier pas vers le communisme.
Entretien avec Isabelle Garo, philosophie et membre de la GEME (Grande édition Marx et Engels).
Retrouvez l’ouvrage ici : bit.ly/lasaintefamille

La Correspondance des jeunes Marx et Engels

De 1835 à 1851, on peut suivre le chemin des jeunes Karl Marx et Friedrich Engels qui se croisent en 1844 pour ne plus jamais se séparer. Pendant ces années décisives, ils découvrent la philosophie hégélienne, l’économie politique et le monde ouvrier et finissent par devenir, à la veille du grand bouleversement révolutionnaire européen de 1848, les théoriciens communistes que nous connaissons. 
Entretien avec Jean Quétier, préfacier du volume de correspondance de Karl Marx et Friedrich Engels (1835-1851).
Retrouvez l’ouvrage ici : bit.ly/jeunesmarxengels

Marx Karl, Manuscrits de 1857-1858, dits « Grundrisse »

Marx Karl, Manuscrits de 1857-1858, dits « Grundrisse », Réimpression photonumérique de l’édition Jean-Pierre Lefebvre aux Éditions sociales, « Les essentielles », Les Éditions sociales, Paris, 2011, Isbn : 9782353670062, 930 p., 148×236 mm, 40 €,  sortie le 15 octobre 2018.

Les manuscrits de 1857-1858, appelés couramment Grundrisse, sont un moment essentiel dans le long travail de préparation du Capital de Karl Marx.
Dès les années soixante du siècle dernier, le débat s’anima entre les tenants de Grundrisse encore englués dans les catégories hégéliennes et ceux pour qui ces manuscrits marquaient la première analyse du mouvement du mode de production capitaliste dans les termes de la propre dialectique de Marx.
Ces textes n’ont cessé d’inciter recherches et disputes, jusqu’à constituer pour certains le sommet du marxisme, le moment de l’union de la théorie et de la pratique…
L’introduction de Jean-Pierre Lefebvre, dont la traduction ici reproduite fut publiée en 1980 par les Éditions sociales, nous prévient du « caractère inclassable, du statut mixte, pluriel, ou, comme dirait Marx, multilatéral » des manuscrits écrits en 1857 et 1858. Le foisonnement de la pensée explique, sans nul doute, l’intérêt que continue de recevoir cette ouvrage.

Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel

Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel, « Geme », Les Éditions sociales, Paris, 2018, Isbn : 9782353670307, 348 p., 148×236 mm, 18 €, Sortie en librairie le 20 septembre 2018

Alors qu’il séjourne entre mai et octobre 1843 dans la petite ville de Kreuznach, Marx s’attèle à l’élaboration d’une critique de la philosophie du droit de Hegel, dont la pensée constitue alors l’horizon philosophique des jeunes penseurs critiques allemands. Ce travail prend la forme d’un commentaire ligne à ligne des paragraphes 261 à 313 des Principes de la philosophie du droit consacrés à la constitution interne de l’État.

Lire la suite « Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel« 

Antonio Negri, Travail vivant contre capital

Antonio Negri, Travail vivant contre capital
« Les propédeutiques », Les Éditions sociales, Paris, 2018,

Isbn : 9782353670543, 160 p., 110×175 mm, 10 €
Sortie en librairie le 6 septembre 2018
« Je vous propose de lire la composition du capital du point de vue des luttes des travailleurs, des résistances de la multitude face au commandement du capital – et éventuellement du point de vue des soulèvements du prolétariat. Je veux parler d’histoire du prolétariat, du rapport antagoniste entre le capital et le travail vivant, et par conséquent de la transformation de la composition technique et de la composition politique de la force de travail, des mutations des procès de travail et de valorisation, et puis enfin de celles des formes de vie et des institutions. »

Lire la suite « Antonio Negri, Travail vivant contre capital« 

Marx Karl, Le Capital, livre 1, fac-similé de la traduction originale française (coffret toilé)

Marx Karl, Le Capital, livre 1, fac-similé de la traduction originale française de 1875, Livre 1, facsimilé de l’édition de 1875 de la traduction de Joseph Roy parue aux Éditions du progrès (1re édition,2e tirage), « Les essentielles », Les Éditions sociales, Paris, 2018, 1 coffret contenant 2 volumes, 1 relié, 1 broché cousu, Isbn : 9782353670482, 354 et 104 p., 195×290 mm, 120 €, Sortie en librairie prochaine.

Lire la suite « Marx Karl, Le Capital, livre 1, fac-similé de la traduction originale française (coffret toilé) »