Karl Marx et Friedrich Engels, Correspondance t.1 et 2 (1835-1851)

Marx Karl et Engels Friedrich, Correspondance, tome 1 et 2 (1835-1851), avec une préface de jean Quétier, « Les essentielles », Les Éditions sociales, Paris, 2018, Isbn : 9782353670512, 1040 p., 148×236 mm, 40 €, Sortie en librairie le 7 mars 2019.

Un reprint des éditions de 1968 et 1969. Les deux premiers tomes de la correspondance, traduite et éditée par Gilbert Badia et Jean Mortier, sont rassemblés en un seul volume et préfacés par Jean Quétier.

Ces tomes indisponibles depuis plusieurs années reparaissent alors que se profile pour l’automne 2019 la parution du volume 13 (1875-1880). L’édition de cette correspondance avait été arrêtée à la fin des années 1980. Elle reprend donc.

Préface de Jean Quétier

Pour écouter l’émission consacrée à cet ouvrage :

Régis Ouvrier-Bonnaz, Pour lire Wallon sur l’orientation

Régis Ouvrier-Bonnaz, Pour lire Wallon sur l’orientation (avec une postface de Bernard Prot), coll. « Les propédeutiques », Les Éditions sociales, Paris, 2019, Isbn : 9782353670529, p., 16 €.
Sortie en librairie le 25 avril 2019.

Les débats sur l’orientation scolaire et professionnelle ne cessent de nous ramener à des choix industriels sans jamais se soucier d’un développement social répondant aux attentes des hommes et des femmes concernés. Pourtant dès les années 1930 et tout au long de sa vie, Henri Wallon s’est confronté en philosophe et en psychologue à ces questions en ouvrant des perspectives originales.

Régis Ouvrier-Bonnaz introduit à la compréhension d’une pensée foisonnante mais aujourd’hui méconnue en présentant une série de textes, pour la plupart inédits, où Henri Wallon aborde les questions liées au rapport entre culture générale et professionnelle, entre développement de la société et développement individuel. Il montre qu’Henri Wallon favorise ainsi le développement d’une orientation qui permette à chacun et chacune d’analyser la réalité sociale pour en faire sa propre expérience et organiser les ressources nécessaires à la construction de ses choix scolaires et professionnels.

Henri Wallon (1879-1962), philosophe, psychologue, fondateur de la psychologie du travail est l’inspirateur du fameux plan de réforme de l’enseignement et de l’éducation Langevin-Wallon en 1947 inspiré par le Conseil national de la Résistance.

Régis Ouvrier-Bonnaz est chercheur en psychologie du travail au Conservatoire national des Arts et des Métiers.

Bernard Prot, auteur de la postface, est spécialiste du travail et de l’orientation.