Marx Karl, Manuscrits de 1857-1858, dits « Grundrisse »

Marx Karl, Manuscrits de 1857-1858, dits « Grundrisse », Réimpression photonumérqiue de l’édition Jean-Pierre Lefebvre aux Éditions sociales, « Les essentielles », Les Éditions sociales, Paris, 2011, Isbn : 9782353670062, 930 p., 148×236 mm, 40 €,  sortie le 15 octobre 2018.

Les manuscrits de 1857-1858, appelés couramment Grundrisse, sont un moment essentiel dans le long travail de préparation du Capital de Karl Marx.
Dès les années soixante du siècle dernier, le débat s’anima entre les tenants de Grundrisse encore englués dans les catégories hégéliennes et ceux pour qui ces manuscrits marquaient la première analyse du mouvement du mode de production capitaliste dans les termes de la propre dialectique de Marx.
Ces textes n’ont cessé d’inciter recherches et disputes, jusqu’à constituer pour certains le sommet du marxisme, le moment de l’union de la théorie et de la pratique…
L’introduction de Jean-Pierre Lefebvre, dont la traduction ici reproduite fut publiée en 1980 par les Éditions sociales, nous prévient du « caractère inclassable, du statut mixte, pluriel, ou, comme dirait Marx, multilatéral » des manuscrits écrits en 1857 et 1858. Le foisonnement de la pensée explique, sans nul doute, l’intérêt que continue de recevoir cette ouvrage.

Marx Karl et Engels Friedrich, Correspondance t.1 et 2 (1835-1851)

Marx Karl et Engels Friedrich, Correspondance, tome 1 et 2 (1835-1851), avec une préface de jean Quétier, « Les essentielles », Les Éditions sociales, Paris, 2018, Isbn : 9782353670512, 1068 p., 148×236 mm, 40 €, Sortie en librairie prochaine, en novembre 2018.

Un reprint des éditions de 1968 et 1969. Les deux premiers tomes de la correspondance, traduite et éditée par Gilbert Badia et Jean Mortier, sont rassemblés en un seul volume et préfacés par Jean Quétier.

Ces tomes indisponibles depuis plusieurs années reparaissent alors que se profile pour le printemps 2019 la parution du volume 13 (1875-1880). L’édition de cette correspondance avait été arrêtée à la fin des années 1980. Elle reprend donc.

 

Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel

Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel, « Geme », Les Éditions sociales, Paris, 2018, Isbn : 9782353670307, 348 p., 148×236 mm, 18 €, Sortie en librairie le 20 septembre 2018

Alors qu’il séjourne entre mai et octobre 1843 dans la petite ville de Kreuznach, Marx s’attèle à l’élaboration d’une critique de la philosophie du droit de Hegel, dont la pensée constitue alors l’horizon philosophique des jeunes penseurs critiques allemands. Ce travail prend la forme d’un commentaire ligne à ligne des paragraphes 261 à 313 des Principes de la philosophie du droit consacrés à la constitution interne de l’État.

Lire la suite « Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel »

Antonio Negri, Travail vivant contre capital

Antonio Negri, Travail vivant contre capital
« Les propédeutiques », Les Éditions sociales, Paris, 2018,

Isbn : 9782353670543, 160 p., 110×175 mm, 10 €
Sortie en librairie le 6 septembre 2018
« Je vous propose de lire la composition du capital du point de vue des luttes des travailleurs, des résistances de la multitude face au commandement du capital – et éventuellement du point de vue des soulèvements du prolétariat. Je veux parler d’histoire du prolétariat, du rapport antagoniste entre le capital et le travail vivant, et par conséquent de la transformation de la composition technique et de la composition politique de la force de travail, des mutations des procès de travail et de valorisation, et puis enfin de celles des formes de vie et des institutions. »

Lire la suite « Antonio Negri, Travail vivant contre capital »

Marx Karl, Le Capital, livre 1, fac-similé de la traduction originale française (coffret toilé)

Marx Karl, Le Capital, livre 1, fac-similé de la traduction originale française de 1875, Livre 1, facsimilé de l’édition de 1875 de la traduction de Joseph Roy parue aux Éditions du progrès (1re édition,2e tirage), « Les essentielles », Les Éditions sociales, Paris, 2018, 1 coffret contenant 2 volumes, 1 relié, 1 broché cousu, Isbn : 9782353670482, 354 et 104 p., 195×290 mm, 120 €, Sortie en librairie prochaine.

Lire la suite « Marx Karl, Le Capital, livre 1, fac-similé de la traduction originale française (coffret toilé) »

Communistes en 1968, le grand malentendu

Martelli Roger, Communistes en 1968,
le grand malentendu, « Histoire »,
les éditions sociales, 978-2-35367-053-6,
384 p., 22 €, en librairie le 3 mai 2018.
Il est des moments où une force bien installée peut se heurter à des évolutions sociales qui la déconcertent et auxquelles elle ne sait pas s’adapter. Il est des événements si déstabilisants que, si l’on n’y prend garde, le mort finit par saisir le vif. C’est ce qui est advenu au Parti communiste français en 1968.
En mai, il ne veut voir, dans le grand mouvement né de la colère étudiante, que ce qu’il connaît : une pulsion du mouvement ouvrier historique, une resucée de juin 1936. Il ne comprend pas que le mouvement planétaire et tumultueux annonce l’entrée dans une phase nouvelle, qui se défie de tous les ordres du passé, qui affaiblit les stratégies habituelles et que les cultures anciennes de la gauche et du mouvement ouvrier ne peuvent plus englober.
Char sociétique dans les transports publics

1968 La lutte continue

 Un peu plus tard, à l’été, le PCF est confronté à un nouvel événement qui va contribuer à éroder un autre identifiant du communisme du xxe siècle. En août 1968, l’invasion de la Tchécoslovaquie par l’Union soviétique et par plusieurs de ses alliés met fin au « Printemps de Prague », une des tentatives visant à réconcilier enfin le parti pris égalitaire et l’irrépressible désir de liberté. Cette fois, le PCF se résout, la mort dans l’âme, à condamner l’acte désastreux. Mais il hésite à aller jusqu’au bout de son choix, par réalisme et par peur de se renier. Il ne veut pas hurler avec les loups… En fait, l’addition pour lui sera lourde. Mais il est vrai qu’elle se fera payer plus tard.
L’ouverture des archives permet de jeter un œil nouveau sur les péripéties de cette année 1968. Ce livre s’appuie sur elles pour mettre en perspective les regards neufs des historiens.
L’analyse historique des deux moments est complétée par une substantielle chronologie et par 57 documents, pour la plupart inédits et tirés du fonds d’archives de direction, déposées aujourd’hui aux Archives départementales de Bobigny.
Table des matières complète et présentation sur notre site ; pdf journaliste sur demande

 Pour nous joindre : Les éditions sociales, 21 rue Mélingue, 75019 Paris
https://editionssociales.fr/editionssociales.fr 09 53 48 02 45

​​