Antonio Negri, Travail vivant contre capital

Antonio Negri, Travail vivant contre capital
« Les propédeutiques », Les Éditions sociales, Paris, 2018,

Isbn : 9782353670543, 160 p., 110×175 mm, 10 €
Sortie en librairie le 6 septembre 2018
« Je vous propose de lire la composition du capital du point de vue des luttes des travailleurs, des résistances de la multitude face au commandement du capital – et éventuellement du point de vue des soulèvements du prolétariat. Je veux parler d’histoire du prolétariat, du rapport antagoniste entre le capital et le travail vivant, et par conséquent de la transformation de la composition technique et de la composition politique de la force de travail, des mutations des procès de travail et de valorisation, et puis enfin de celles des formes de vie et des institutions. »

En février 2018, Antonio Negri, auteur d’Empire (avec Michael Hardt, 2000), invité à l’École normale supérieure par le séminaire étudiant Lectures de Marx, présente son analyse du développement capitaliste, où l’économie est indissociablement politique. Le texte de la conférence est précédé d’un entretien dans lequel il revient sur le sens qu’il a attribué à la lecture de Marx aux différentes étapes de son parcours, de l’opéraïsme jusqu’à la multitude en passant par l’exil et la prison.

2 Replies to “Antonio Negri, Travail vivant contre capital”

Laisser un commentaire