Les éditions sociales

une maison ouverte

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Marx Karl, Engels Friedrich, Correspondance, tome 03 (1852-1853), 1973

Marx

Marx Karl, Engels Friedrich, Correspondance, tome 03 (1852-1853), collection Bibliothèque du marxisme, Éditions sociales, Paris, janvier 1997, 135 × 215 mm, 480 pages, 14 €.
(en vente)


Publiée sous la responsabilité de Gilbert Badia et Jean Mortier. Traduction par Gilbert Badia, Gérard Bernhard, Jean Chabert, Jacques Grandjonc, Paul Laveau, Isabelle Michot, Claude Sebisch, André Souyris, Jacques Verger, Line Vincent. Dans ce volume s'établit réellement entre les deux correspondant un échange permanent d'informations et d'idées, chacun informe l'autre de tout ce qu'il lit, de ses réflexions sur l'évolution politique du monde : on y trouve des ébauches de leurs ouvrages à venir. La tonalité de leur optique à l'époque est assez bien reflétée par ces lignes de Marx, à l'occasion de la naissance du fils d'un de leurs amis : Weydemeyer (25 mars 1852) : "Bonne chance pour le nouveau citoyen du monde ! On ne peut venir au monde à une époque plus formidable que de nos jours. Lorsqu'on ira en 7 jours de Londres à Calcutta, nous aurons depuis longtemps la tête tranchée ou le chef branlant. Et l'Australie, la Californie, et l'océan Pacifique ! Les nouveaux citoyens du monde ne comprendront pas à quel point notre monde était exigu." Pour qui voudrait étudier de près la méthode de travail et la "fécondation intellectuelle réciproque" des deux hommes, la lecture de ces lettres est indispensable. L'ouvrage est complété par une liste de "Repères biographiques et chronologiques", un index des publications et un index des noms cités.


Les auteurs (cliquez sur le nom pour d'autres informations) : — Marx Karl Engels Friedrich Badia Gilbert Mortier Jean
Vous êtes ici : La bibliothèque Le fonds des ES (en construction) Marx Karl, Engels Friedrich, Correspondance, tome 03 (1852-1853), 1973