Les éditions sociales

une maison ouverte

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Engels Friedrich, Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande (bilingue), 1972

Engels

Engels Friedrich, Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande (bilingue), En annexe : [Thèses sur Feuerbach] de Karl Marx et lettres d'Engels (1890-1895)., collection Bibliothèque du marxisme bilingue, Éditions sociales, Paris, janvier 1997, 105 × 175 mm, 216 pages, 9 €.
ISBN :  2-209-05346-3 (en vente)


Feuerbach est généralement considéré comme le lien essentiel entre Hegel et Marx, qui se réclame de ses idées avant de lui reprocher les insuffisances de son matérialisme dans les Thèses sur Feuerbach. Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande, publié pour la première fois en 1866, à l'occasion de la critique d'un livre d'un auteur allemand, Starcke, sur Feuerbach, fut écrit à un moment où les idées marxiennes se répendaient dans le monde occidental et où la philosophie classique allemande connaissait, à l'étranger, une sorte de résurrection. Engels y expose les grands traits du "matérialisme dialectique" dont l'élaboration marque la fin de la "conception idéologique de la philosophie allemande". Il montre ce que cette élaboration doit à la dialectique idéaliste hégélienne et au matérialisme contemplatif de Feuerbach et en quoi elle rompt avec eux pour constituer une nouvelle conception du monde. Dans cet ouvrage, Engels, reconnaissant l'influence de Feuerbach sur ses années d'apprentissage et celles de Marx,dégage l'originalité du matérialisme dialectique et historique dont les deux amis se réclament. Cette édition contient les Thèses sur Feuerbach écrites par Marx en 1845 et qui sont considérées comme un moment crucial d'élaboration théorique.

Cet ouvrage essentiel, d'un abord aisé, est présenté dans l'édition bilingue de 1972, avec un avertissement du philosophe Jean-Pierre Cotten. La traduction, basée sur celle de la fille de Marx, Laura Lafargue, a été révisée par Engels, et entièrement revue par Emile Bottigelli dans les années 1960. (L'illustration ci-contre représnte la couverture de l'édition de 1945)


Les auteurs (cliquez sur le nom pour d'autres informations) : — Engels Friedrich
Vous êtes ici : La bibliothèque Le fonds des ES (en construction) Engels Friedrich, Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande (bilingue), 1972